Les luminaires
L’unique moyen de s’éclairer la nuit jusqu’au XXème siècle, était le feu. Bougies, lampes et torches permettaient de faire reculer l’obscurité, tant physique que spirituelle.
Ainsi, ces divers bougeoirs, servaient tous, dans le manuscrit d’où ils sont tirés (la bible de Maciejowski), à éclairer un reliquaire. Bougie comprise, et comparativement à un humain, leur taille fait à peut près 60/70cm.
 

Ces chandeliers, eux y sont présents à chaque fois seuls dans les chambres à coucher (ils sont ici en partie cachés par le lit), ou, pour le troisième exemple, en six exemplaires près d’un cercueil.
 

Ce type de lanterne, est portée par des cavaliers. Peut être abrite t’elle alors une bougie au lieu d’une lampe à huile, pour ne pas poser de problèmes si elle était renversée.

Ces lampes, peut être en terre cuite, pourraient être des lampes à huile, ou bien des photophores plein d’eau et abritant une bougie logée dans la partie cylindrique, qui en fondant sera progressivement moins lourde, et flottera donc plus, assurant une hauteur constante de la flamme par rapport au bord de la lampe. Tel les photophores contemporains.
 

La torche est sans doute l’appareil d’éclairage portatif le plus ancien. Celle ci utilisée dans un but incendiaire, semble être creuse et contenir un liquide inflammable.