Calligraphie
Ethymologie : kallos beauté grafein écrire
Art de former d’une façon élégante et ornée les caractères de l’écriture

NAISSANCE DE L’ECRITURE

  • Environ vers – 2000 ans est née l’écriture dans le pays de Sumer. Elle naquit par le besoin qu’avaient les hommes de comptabiliser les échanges commerciaux. Cela donnacallig1 naissance à l’écriture cunéiforme.
  • Les civilisations égyptienne ou asiatiques elles se basèrent d’abord sur des dessins qui avec le temps ce transformèrent en syllabes et en alphabet.
  • L’alphabet le plus ancien connu, en tant qu’alphabet, est phénicien et remonte au 2ème millénaire avant JC. Puis viendra l’alphabet grec vers 750 et le latin au Ivème siècle.

PETITE HISTOIRE DE LA CALLIGRAPHIE

L’époque Romaine :

  • Les plus anciens spécimens de cet alphabet romain que nous utilisons datent de 3 siècles av. Jésus-Christ. Les textes étaient gravés en majeure partie sur la pierre. La référence historique de l’alphabet romain sont les inscriptions lapidaires gravées sur la colonne Trajane à Rome. Les Romains utilisaient aussi d’autres alphabets dessinés à la plume : la capitale carrée (quadrata), la rustique (dont il existe une variante dessinée au pinceau) et la cursive romaine, plus fluide et d’usage courant. On la retrouve sur les tablettes d’argile et de plomb et encore sur des papyrus.

Le Moyen-Age :

  • Après la chute de l’empire romain deux courants se distinguèrent dérivés de l’alphabet romain : l’onciale et la demi-onciale. L’onciale et la demi-onciale furent surtout utilisés dans les évangiles et autres ouvrages religieux dans le courant du Moyen-Age. Sous Charlemagne, l’écriture connaît une nouvelle évolution importante. En 789, on cherche à uniformiser les nombreux alphabets utilisés dans l’empire. On créera l’écriture ronde que l’ont connaît aujourd’hui sous le nom de “minuscules carolingiennes”. Celles-ci étaient souvent accompagnées par des capitales inspirées des majuscules romaines (les lettrines), souvent richement décorées. A la fin du Moyen-Age naquirent le gothique et ses multiples variantes extrêmement complexes et difficiles à déchiffrer.

Sources : Calligraphie, Bruno Gorensteen Artiste.

frise