Les haches

  • La bible de Maciejowski (voir la page de liens), montre une arme dérivée sans le moindre doute d’un outil agricole : la hache.
  • L’outil tel qu’il est utilisé à l’époque montre sur l’illustration suivante un tranchant unique et droit. Le fer assez lourd, et le talon solide permettent ici d’assommer un bovidé. Sur cet exemple, le manche semble ne pas dépasser la longueur d’un bras.

  • Quand elle est utilisée pour la guerre, l’arme présente alors un tranchant courbe, et des extrémités pointues, voire franchement acérées.

  • (L’extrémité supérieure avait peut être une utilisation d’estoc, en complément du tranchant de la hache ?)
  • Si la forme de la lame est assez constante, son talon lui présente plusieurs variantes.
  • Soit il s’intègre dans la courbure du dos de la lame.

  • Soit le talon se prolonge sur le manche dans le bas de la lame.

  • Ou encore il se prolonge sur le manche en haut et en bas de sa jonction sur la lame.

  • Par rapport à l’exemple civil dont nous disposons, le manche de la version militaire est nettement plus long :

  • Un manche plus long (même si il à du être présent sur certains modèles civils), ce manche permet donc d’avoir une plus grande vitesse lors de la frappe, et donc du fait d’une énergie cinétique plus grande une bien meilleure pénétration. Parmi ceux représentés, un modèle présente une évolution qui préfigure une arme des siècles suivant : la hallebarde.

  • La pointe présente sur le talon, permet de défoncer plus facilement le métal des casques, et forcer les mailles. Il ne manque plus que la pointe de lance pour retrouver la redoutable arme des gardes papaux actuels.
  • Dans un domaine un peu plus pacifique, on a pu constater sur les exemples précédents la présence de décoration sur les fers de haches. que ce soit des lignes, des motifs géométriques, des courbes, des ondulations, des points, ou des motifs en éventail.